30/04/2012

Une journée trois fois spéciale à Malonne…

 

IMG_0645.JPG

 

Comme un vingt et un juillet, c’est la fête à Malonne avec comme feu d’artifice le passage à trois reprises du 29ème rallye de Wallonie pendant cette journée du 28 avril 2012.

Aux petites heures du jour, sous une brume matinale, les yeux cernés et encore éblouis par le show de la Citadelle, de nombreux amateurs de sport automobile, souvent venus en famille, arpentent les rues du village à la recherche du croissant chaud. Munis de parapluie tant la météo annoncée était défavorable, les bottes en caoutchouc luisantes, le petit pliant pour le confort de Madame et l’appareil photo en bandoulière prêt à tirer sur tout ce qui bouge, voilà notre équipage parti à la recherche de la meilleure place pour savourer le spectacle.

Ce n’est pas le choix qui manque tant cette spéciale est variée dans sa configuration tant à la spécificité du tracé que du fait que c’est une boucle de 5,5 km que les équipages auront à parcourir trois fois lors de chacun des trois passages de la journée.

Sur un circuit parfaitement balisé par les organisateurs respectueux de préserver la sécurité de tout un chacun, et après avoir acquitté le droit d’entrée, l’endroit idéal peut maintenant être trouvé et la longue attente peut enfin commencer. C’est l’occasion de lier connaissance avec ses voisins de prairie. Cette année, le bilinguisme était à l’honneur étant donné que l’épreuve compte aussi bien pour le championnat de Belgique que celui des Pays-Bas.

Ce week-end, tout ce petit monde cosmopolite a eu de la chance côté météo car le ciel ne leur est pas tombé sur la tête comme les prévisions le laissaient présager. Du côté des autochtones, les commerçants se réjouissent de cet afflux de clients potentiels qui anime la commune. Les habitants, quant à eux, déplorent cet afflux où la circulation et le parking est pratiquement impossible. Pour les riverains, l’ambiance est différente car c’est l’occasion de tester son nouveau barbecue et d’inviter amis et famille, à même le devant de la porte dans la mesure du possible.

Plus le temps passe, plus les minutes paraissent longues mais dès que retentit les sirènes hurlantes des voitures de l’organisation et des services de sécurité annonciatrices du début des hostilités notre petit monde nomade sort de sa torpeur et rejoint dare-dare son poste d’observation.

Une fois la voiture double zéro passée, le pouls de tout un chacun commence à monter tel l’aiguille du compte tours du premier bolide qui va s’élancer. Cette année, c’est Pieter TSJOEN au volant de sa redoutable Citroën C4 WRC qui a l’honneur d’ouvrir la route suivi par plus de 120 concurrents. Tous lancés derrière lui à la recherche du graal.

 

IMG_1040.JPG

 

 

Ce premier passage est relativement délicat car la route est encore très humide. Pour le plus grand plaisir des spectateurs qui se réjouissent des amples glissades maitrisées de main de maître par ces funambules.

Une fois le dernier concurrent passé, c’est l’heure de déballer les casse croûte pour les uns et autres saucisses et brochettes pour les autres après avoir profité tranquillement d’un apéritif bercé par les rugissements des chevaux déchainés par les pieds lourds des pilotes. Ripailles étant faites pour tous le monde, l’attente reprend en vue du deuxième épisode de la trilogie malonnoise.

Malheureusement, cette année, la fête fut écourtée quelques minutes après la reprise car seul un petit nombre concurrents ont pu prendre part au second départ. La spéciale devant être annulée suite à une sortie de route provocant le blocage total de la course. C’est déçu que nombre de spectateurs quittent les abords afin de gagner une autre spéciale. Quant aux plus vaillants et patients, ils ne furent pas récompensés de leur attente car le troisième passage fut le remake du second.

Vivement l’année prochaine en espérant que le spectacle soit complet.

 

IMG_1220.JPG

 

Les commentaires sont fermés.