10/05/2012

Malonne : l'histoire des zouaves (2ème partie)

suite...

 

GetAttachment[1].jpg

 

Dès le XVIe siècle, le Prince-Evêque de Liège autorisa Malonne à établir une milice rurale. Les archives de la ville de Fosses signalent déjà la présence de la compagnie de Malonne lors de la marche septennale St Feuillen de 1686.

C’est avec fierté que la compagnie de Malonne a l'honneur de pouvoir clôturer la marche septennale de Fosses et de tirer la dernière salve lors des festivités et ce encore actuellement. Cet honneur vient du fait que lors d'une pluvieuse marche au 17e siècle, les respectueux marcheurs malonnois étendirent leurs vestes sur le sol boueux pour permettre au Saint-Sacrement et aux reliques de St Feuillen de passer à pieds secs.

Avec la fin de l'Ancien régime, les milices rurales disparurent mais les compagnies de la "Jeunesse" assurèrent la continuité des marches militaires dans toute notre région.

Dans la plus pure tradition de ces marches de l'Entre-Sambre et Meuse, à la fin du XIXe siècle,  Malonne comptait en sa commune deux compagnies de marcheurs ayant pris pour costumes ceux du second empire  les sapeurs du Fond (Compagnie St.Berthuin) et les Zouaves du Piroy  (Compagnie Ste. Philomène).

C'est le costume du Zouave qui a été choisi et gardé par les marcheurs du village.

On raconte, selon la légende, qu'un Zouave serait venu trouver un hébergement dans un foyer malonnois vers 1830.

                                  .... à suivre

Les commentaires sont fermés.