17/05/2012

Un coin de verdure pour le wagon de Godinne

IMG_1438a.jpg

Les équipes du gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel ont débuté, ce jeudi matin, le dégagement des voies de la ligne 154 Namur-Dinant, obstruées depuis l'accident ferroviaire qui s'est produit vendredi dernier à Godinne (Yvoir) entre deux trains de marchandises.

"La priorité est donnée aux wagons qui sont encore en état de rouler. Ils sont évacués par le rail vers la gare de Ronet (Namur)", explique le porte-parole d'Infrabel, Frédéric Sacré.
Les wagons qui ne sont pas en état de rouler sont, eux, découpés sur place et emmenés directement par camion à la casse.
Au total, sept wagons et trois citernes doivent encore être évacués. "Impossible toutefois de dire à l'heure actuelle combien de wagons ont déjà été évacués. On espère que les voies seront dégagées pour samedi, à la mi-journée, afin que les équipes d'infrastructure prennent le relais pour réparer les voies", ajoute le porte-parole d'Infrabel.

La citerne qui contenait le disulfure de carbone est quant à elle arrivée mercredi à 20h00 à la gare de Ronet. Un périmètre de sécurité a été instauré autour de la citerne.

 

IMG_1439.JPG

                                                                                                                                           © SERGE OGER

 

Commentaires

Bonjour, j'ai habité Malonne rivage en 1960 près de chez Gesquiere.
J'habite Godinne depuis 30 ans ce village paisible et charmant a failli ne plus exister parait-il. Je fus évacuée le 11 mai 2012 avec les autres villageois.
Occupée dans ma s de bains je me suis revue pendant la guerre à 6ans lorsque les avions et hélicoptères passaient nombreux et assourdissants au dessus du toit
comme en 1942, lorsque nous étions évacués dans les abris! Hébergée chez ma fille à Belgrade je sonnais chaque jour à la cellule d'urgence à la commune d' Yvoir qui me renseignait de l'état des travaux en nous faisant patienter gentiment- J'ai vu le le spectacle incroyable des wagons enchevêtrés dont un dans un jardin à proximité d'une maison dont les habitants auraient pu y laisser leur vies SI la maison aurait été touchée.
Pas de blessés, c l'essentiel.Nous remercions les pompiers qui ONT risqué leur vie, le bourgmestre et les employés communaux et la police pour l'encadrement et surtout contents de retrouver nos maisons indemnes comme tous les habitants.Infrabel pour l'indemnisation
Ce fut une catastrophe-qui finit bien. AVEC LE COURAGE ET LA BONNE VOLONTé DE TOUS ceux qui ont oeuvré pour notre retour;Dieu merci. Danielle- une habitante de Godinne

Écrit par : Danielle | 17/05/2012

Les commentaires sont fermés.