14/08/2012

Malonne: Michelle Martin, le CPAS à la rescousse...

IMG_2727 (Copier).JPGLibérée conditionnelle, Michelle Martin pourra demander, si elle le souhaite, l’aide financière du CPAS. Si l’enquête sociale prouve qu’elle est dans les conditions pour l’obtenir, rien ne pourra l’en priver... et cela lui donnera accès à d’autres avantages.Oui, une personne en libération conditionnelle peut émarger au CPAS. Une fois installée chez les sœurs clarisses à Malonne, Martin aura le droit de faire une demande au CPAS de Namur.Claude Emonts, président de la fédération des CPAS wallons le confirme. “La loi est ainsi faite: nous devons accorder l’aide si l’enquête montre que quelqu’un y a droit. Nous ne pouvons considérer son passé judiciaire, car notre travail doit reposer sur une situation objective individuelle ”, précise celui qui dirige le CPAS de Liège.L’enquête vérifierait les conditions de nationalité, d’âge (majeure), de résidence, la disponibilité au travail et le fait qu’un job antérieur n’autorise pas le demandeur à solliciter une allocation de chômage.Michelle Martin ne pourrait pas prétendre aux 1.047€ de revenu d’intégration (on ne dit plus minimex) d’un chef de famille... et peut-être pas non plus aux 785€ d’un isolé, mais au moins aux 523€ accordés à un cohabitant (des sœurs clarisses).Dernière précision: le “ minimex ” ne fait l’objet de saisie qu’en cas de non-paiement d’une pension alimentaire. Mme Martin pourrait aussi voyager à prix réduit. A Bruxelles, les bénéficiaires du revenu d’intégration peuvent recevoir un abonnement gratuit de la Stib, alors que TEC et SNCB travaillent avec des cartes ou tickets qu’achètent les CPAS avant de les redistribuer. A noter que du RIS découlerait l’octroi du statut BIM (ex-Vipo), ce qui signifie, là aussi, des  voyages à prix réduit, mais surtout des consultations médicales (1E) et soins de santé à prix avantageux. Sans oublier des tarifs sociaux pour gaz, électricité, téléphonie, l’exonération de la redevance radio-télé en Wallonie ou d’autres avantages octroyés par certaines communes (gratuité des sacs poubelles, taxe immondices réduite).Voir:  http://www.lameuse.be

Commentaires

Et bien je trouve cela dégoûtant , les enfants qui terminent leurs scolarité sont en stage d'attente pendant un an , leurs parents reçoivent encore les allocations familiales si bien entendu , le jeune ne trouve pas un petit travail et ne dépasse pas 489euros brut par mois sinon son allocation est suspendue. Faut pas oublier qu'ils restent aussi sans rien toucher pendant le mois d'août, ce qui vent dire que les jeunes se retrouvent à charge total de leurs parents pour ce même mois .

M.Martin elle aura bien de la chance de pouvoir avoir cette somme.

Apparemment, il vaut mieux avoir fait de la prison que d'avoir fait des études

Écrit par : muriel | 14/08/2012

Les commentaires sont fermés.