21/08/2012

Malonne: Le père d'Eefje porte plainte contre Michelle Martin

IMG_4727 (Copier).JPGJean Lambrecks, le père d'Eefje, va déposer plainte contre Michelle Matin pour insolvabilité frauduleuse auprès du parquet. Il considère que les soeurs des Clarisses de Malonne sont complices de l'ex-femme de Marc Dutroux, peut-on lire mardi dans Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

Jean Lambrecks avait envoyé le 9 août un huissier au couvent des Clarisses afin de dresser un constat et d'éventuellement procéder à une saisie des biens de Michelle Martin. Il avait ensuite renoncé à la vente publique de ceux-ci au vu du coût que cela engendrerait.
Il a désormais décidé de déposer plainte contre Michelle Martin, qu'il accuse de s'être volontairement appauvrie pour ne pas devoir indemniser les proches des victimes.
Jean Lambrecks estime que les soeurs des Clarisses ont collaboré à la supercherie. "Mon avocat va déposer une plainte auprès du parquet compétent pour, notamment, l'organisation frauduleuse de son insolvabilité. J'estime que les soeurs sont au moins complices et je leur ai fait savoir qu'elles seront impliquées dans l'enquête et probablement poursuivies".
Michelle Martin a renoncé à l'héritage de sa mère pour qu'il soit transmis à ses enfants et que les biens ne soient pas à son nom. Si elle agit de manière frauduleuse, elle risque 2 ans de prison.

Commentaires

cet homme a bien raison !!! j'espère que la justice fera sont travail cette fois

Écrit par : mahaux | 21/08/2012

j'èspere que la justice va vous écouter cette fois et appliquer la loi pour fraude envers se personnage qui est vraiment néfaste
rigo dalida

Écrit par : rigo | 21/08/2012

quelle bonne nouvelle,j espere que justice seras rendue ,

Écrit par : depalle | 21/08/2012

mon avis c que si elle va a malonne elle aurra son adresse la bas donc que l on prenne les meubles du couvent comme on le fait pour un citoyens! si la lois es la meme pour tout le monde pour sa liberation qu elle soit la meme pour une saisie !

Écrit par : davina | 22/08/2012

Les commentaires sont fermés.