25/08/2012

Michelle Martin: Di Rupo comprend "l'émotion des familles des victimes"

media_xll_5109455[1].jpgLe Premier Ministre Elio Di Rupo a rencontré vendredi, au Lambermont, Jean-Denis Lejeune et Paul Marchal, parents de deux victimes de Marc Dutroux. Le procureur général de Mons, Claude Michaux, était également présent. La réunion s'est achevée après plus de deux heures de discussion. Elio Di Rupo s'est engagé a "rester en contact avec les familles". Tout comme Jean-Denis Lejeune, le Premier ministre a qualifié la réunion de "constructive et franche". Elio Di Rupo dit en substance "comprendre l'émotion des familles des victimes et de la population. Les crimes abominables qui ont été commis sont encore très présents dans nos mémoires". Du côté du gouvernement fédéral, on constate, depuis l'affaire Dutroux, la mise en oeuvre d'une série de réformes importantes de la Justice et de la police. Mais la réforme de la Justice doit se poursuivre, notamment pour mieux répondre aux demandes et aux préoccupations que les familles des victimes ont exprimées. "Dans cet esprit, le gouvernement va très rapidement avancer sur divers dossiers, conformément à l'accord de gouvernement" a ajouté M Di Rupo. Notamment, les conditions légales de libération conditionnelle seront durcies pour les infractions d'une extrême gravité ayant entraîné la mort. Au moins la moitié de la peine en cas de condamnation à 30 ans ou à perpétuité devra être purgée et au moins trois quarts de la peine en cas de récidive. Et les cas dans lesquels il y a aggravation de la peine du fait de récidive seront étendus. Elio Di Rupo a promis de "rester en contact avec les familles pour les tenir informées de l'évolution des travaux".http://www.lameuse.be

Les commentaires sont fermés.