27/08/2012

Malonne: Les Clarisses récédivistes...

IMG_4484 (Copier).JPGMichelle Martin n’est pas la première personne liée à une affaire de pédophilie qui pourra séjourner au couvent des clarisses. L’Église avait permis, alors qu’elle était au courant des agissements coupables du père franciscain D. depuis 1999, de lui laisser diriger des retraites au monastère de Malonne où se retrouvaient des fidèles, des jeunes et des enfants. Le père D. fait partie des pédophiles présumés de l’Eglise dénoncés à la commission Andriaenssens et également à la justice. Il est décédé, à l’âge de 81ans, en décembre 2011. Il avait été dénoncé, au terme d’un long et douloureux parcours tant judiciaire que de reconstruction par l’abbé Bruno (nom d’emprunt), violé entre ses 8et 15 ans par le père D. Le dossier judiciaire tracé par le juge d’instruction Wim De Troy, chargé de l’opération Calice, avant de connaître les blocages de la cour d’appel de Bruxelles, avait ainsi retenu à charge du père D. une lettre confondante émise depuis le couvent des clarisses de Malonne. Cette lettre, datée du 14 septembre 2010, était adressée à Bruno. L’abbé Brunos’est constitué partie civile contre le père D.. Hélas, celui-ci est décédé avant l’aboutissement de la procédure pénale, ce qui a éteint l’action publique. http://www.lameuse.be

Commentaires

Bravo pour mettre ceci sur le blog de Malonne, je suis en contact avec ce
"Bruno" il me téléphone régulièrement depuis que j'ai organisé la première marche, il s'est tout simplement confié à moi et m'a demandé d'en parler à la presse ce que j'ai fait.
Il fallait que cela se sache, je pense qu'il en a trop souffert lui aussi parce que au début de ses révélations on le prenait pour un menteur.
Encore une fois, il est beau le résultat

Écrit par : muriel | 27/08/2012

article du journal " Le Soir":
L’autre diable déjà accueilli par les clarisses de Malonne

METDEPENNINGEN,MARC

Page 6

Vendredi 24 août 2012

Aucune situation n’est comparable. Mais l’Eglise avait permis, alors qu’elle était au courant des agissements coupables du père franciscain D. depuis 1999, de lui laisser diriger des retraites au monastère de Malonne où se retrouvaient des fidèles, des jeunes et des enfants. Le père D. fait partie des pédophiles présumés de l’Eglise dénoncés à la commission Andriaenssens et également à la justice. Il est décédé, à l’âge de 81 ans, en décembre 2011. Il avait été dénoncé, au terme d’un long et douloureux parcours tant judiciaire que de reconstruction par l’abbé Bruno (nom d’emprunt), violé entre ses 8 et 15 ans par le père D. Le dossier judiciaire tracé par le juge d’instruction Wim De Troy, chargé de l’opération « Calice », avant de connaître les blocages de la cour d’appel de Bruxelles, avait ainsi retenu à charge du père D. une lettre confondante émise depuis le couvent des clarisses de Malonne où il officiait régulièrement comme prédicateur. Cette lettre, datée du 14 septembre 2010, était adressée à « Bruno », devenu prêtre malgré les maltraitances subies dans son enfance du fait des agressions du père franciscain. « Je t’écris depuis Malonne où nous sommes en retraite chez les sœurs clarisses avec la fraternité franciscaine », écrivait cet ecclésiastique, admettant qu’il avait au moins effectué

des attouchements sur l’abbé « Bruno », alors mineur : « Tu éprouvais des douleurs dans le dos et les jambes et me demandais un massage de soulagement. Je n’avais pas de motif de le refuser », admettait-il. Devenu prêtre, malgré ses tourments, l’abbé « Bruno » est demeuré durant des années sous l’emprise et la cupidité du père D., qui n’eut de cesse d’essayer de le ramener dans son doyenné pour le maintenir sous sa suggestion.

L’abbé « Bruno » s’est constitué partie civile contre le père D., décédé avant l’aboutissement de la procédure pénale, qui a éteint l’action publique. Représenté par l’avocat Me Pierre Chômé, il a été reçu par Karine Lalieux (PS), présidente de la commission sur les abus sexuels. Il a introduit un dossier auprès de la commission d’indemnisation


Troublant,,,,,,,,,?????????

Écrit par : Marie P. Lauvaux | 27/08/2012

apparament la justice belge n'a rien retenus des lecons du passee ,elle ne devrais pas sortir et croire que les gens ont oublier faut pas rever qui pourrais oublier quel a laisser mourrir des enfants de faim ,je suis sur qu'un jour elle recommenceras et son connard lui demanderas a resortir aussi quel honte de ce pays la belgique va se faire passer pour quoi au yeux des autres pays

Écrit par : scaillet | 28/08/2012

Les commentaires sont fermés.