01/09/2012

Michelle: "une femme sensible"

images[10].jpgLors de son procès à Arlon, Michelle Martin était défendue par Mes Sarah Pollet et Sébastien Schmitz. Ce dernier a suivi de près la saga de la libération de son ancienne cliente. Je suis intervenu aux côtés de Sarah Pollet peu de temps avant le procès et je suis resté attaché à Michelle Martin jusqu’en 2007, quand j’ai quitté le barreau d’Arlon pour une place à Luxembourg ,nous dit-il. Au fil de ces années, il a appris à connaître Michelle Martin et les moindres détails de sa vie. Pour le procès, je devais m’occuper en effet de sa personnalité et gérer les témoins de moralité, ceux qui venaient pour parler d’elle. Il a donc lu et relu les enquêtes sur Martin, les examens psychiatriques et psychologiques... Et passé des heures à lui parler. Lors du procès, beaucoup de choses positives ont été dites sur elle. Mais elles ont été étouffées par l’ambiance, le climat... Du coup, les gens pensent la connaître mais ne la connaissent pas. Moi, je peux dire que oui. C’est une femme sensible, sociable, capable de nouer de vraies relations...Elle l’a démontré, notamment durant sa détention. Mais à une période de sa vie, Dutroux a empêché qu’elle noue des liens avec d’autres, sans doute car il avait des craintes pour lui. Une femme sous influence? Cela ne veut rien dire... Mais elle avait peur de Dutroux, c’est certain.

Sa libération? En tant qu’avocat, je constate que la loi a été appliquée. C’est une décision juste.

Et en tant qu’homme? Je pense aussi que c’est ce qu’il fallait faire. Michelle Martin a pris pleinement conscience de la gravité des faits. Depuis bien longtemps ayant appris à bien la connaître, je peux dire qu’elle est capable de s’amender.http://www.lameuse.be

Les commentaires sont fermés.