30/08/2012

Un ami de Michelle Martin lui conseille: "Il ne faut pas qu'elle affiche son bonheur"

IMG_4486 (Copier).JPGRecluse au couvent des Clarisses à Malonne, Michelle Martin ne vivra pas pour autant coupée du monde. Elle recevra des visites: ses trois enfants, des visiteurs de prison devenus des amis, son avocat, l’assistant de probation, sans oublier les soeurs qui l’accueillent. Simonis Boulanger, prof de religion retraité de Liège, visite Michelle Martin en prison depuis 15 ans. Il la considère comme une amie et espère la voir encore. Mais il attendra qu’un certain calme soit revenu pour prendre la direction du couvent. "Je ne veux pas déranger Michelle trop vite, dit-il. Après 16 ans passés derrière les barreaux, j’imagine qu’elle n’aspire qu’à une chose: respirer!" En tant qu’ami, il lui donnera un conseil dans une prochaine lettre. "Je lui dirai que si elle se sent plus heureuse aujourd’hui, qu’elle vive ce bonheur de façon intérieure, mais pas la peine de le crier sur les toits. Cela pourrait jeter de l’huile sur le feu et choquer certaines personnes dans la population". À lire dans nos éditions de ce jeudi: notre enquête sur ces personnes qui formeront l’entourage de Michelle Martin, dans sa nouvelle vie au couvent. http://www.lameuse.be

Les commentaires sont fermés.