31/08/2012

Le blog de Malonne à l'honneur dans les journaux du groupe SudPresse; ci-dessous l'intégralité de l'article

IMG_5082.JPGPrès de 800 manifestants attendus samedi

Des responsables plus structurés, vindicatifs et motivés pour des actions de masse

Rien de plus calme que Malonne ce jeudi midi, 36 heures après l’arrivée de Michelle Martin au monastère des Clarisses. Les rues du village ont retrouvé leur calme habituel d’un jour de vacances scolaires. En effet, hormis quelques clients qui sortent de la boulangerie ou du marchand de journaux, trois journalistes qui arpentent la rue du Monastère et un combi de police en faction dans le fond de Malonne, rien ne trouble la quiétude ambiante. Serait-ce le calme avant la tempête de samedi ? A l’appel de différents groupes bruxellois, organisateurs de ce rendez vous, plusieurs centaines de personnes (742 ce midi) ont répondu présent et se mobilisent à leur tour sur les réseaux sociaux en général et sur facebook en particulier. D’après nos informations, les têtes « pensantes » et géniteurs de cette manifestation de samedi ont passé la main hier en fin d’après-midi à d’autres responsables. Les premiers étant certainement dépassés par l’ampleur que commençait à prendre le mouvement et la divergence d’idées qu’ils s’étaient faites sur leur motivation primaire. Nouveaux responsables qui s’avèrent à première vue plus vindicatifs, plus structurés, plus motivés pour des actions de masse et qui ratissent très très large dans le milieu de la jeunesse en appelant à la révolte du peuple belge sans distinction aucune. Vu l’ardeur des propos et la mise en condition de cette frange de la population, nous pouvons nous attendre à de larges débordements ce samedi. La haine, la rancœur et la violence transpirent dans les messages publiés sur fb. Le groupe, qui mobilise à tour de bras, joue sur le manque d’effectif policier et de la présence en force de la presse mondiale pour mener des actions de force et de destruction. La principale cible étant bien entendu le monastère des Clarisses qui pour eux est le « paradis » de Michelle Martin, avant d’en devenir son « enfer ». Sans parler d’autres groupes qui vont certainement s’allier à ceux-ci, nous pensons notamment au groupuscule « Nation » présent lors des débordements de la précédente marche malonnoise et également ce mardi devant le palais de justice de Bruxelles. Une question se pose néanmoins : comment cela va-t-il se passer pour les autochtones, les riverains, les commerçants et les malonnois en général si les forces de l’ordre refoulent ces hordes dans l’unique artère de Malonne. Aucune demande officielle n’a encore été soumise aux autorités. Que la manifestation soit autorisée ou non, la police devra l’encadrer, la gérer. C’est toujours difficile de prévoir l’ampleur de ce type de manifestations lancées sur les réseaux sociaux explique Pascal Ligot, chef de corps de la police de Namur. Il n’y a pas de plan « B » possible, aucune issue autre que la rue du Monastère, véritable goulet, pour faire reculer les manifestants. Personne ne s’exprime dans les rues du village sur ce nouveau déferlement attendu, mais l’inquiétude est palpable et la lassitude aussi. Serge Oger http://www.lameuse.be

Le "Poil à Gratter" du vendredi... L'homme qui parle à sa "couille" !!!

306831_436390823071628_2031541106_n.jpgJe connaissais Robert Redford qui murmurait à l’oreille de son cheval, un très bon film… Je viens de découvrir la tête de nœud qui parle à sa couille !!! Suis pas très fort en calcul, mais après une brève révision, je m’aperçois que ce gland a un sérieux problème… Et, en regardant les images diffusées, je me rends compte qu’il en a quatre qu’il caresse sous le regard épanoui de la charmante personne blonde qui l’accompagne, chapeau Monsieur, respect… Désolé, la décence m’empêche de publier les images de peur de heurter les âmes sensibles. Mais non, vous avez l’esprit mal tourné ! Je parle, tout simplement, de ce brave citoyen qui donne un cours de diction à sa progéniture à quelques jours de la rentrée scolaire, à proximité du monastère des sœurs Clarisses de Malonne. Je rassure les maîtresses de ces chérubins, les devoirs de vacances se sont terminés en beauté… ils savent désormais chanter en chœur et sans fausse note, « grosse pouffiasse faut qu’elle crève tralala lalereee », ou en solo sous l’œil ému du chef d’orchestre. C’est navrant, abjecte, honteux et lâche de forcer ses enfants à vociférer de telles obscénités devant la presse du monde entier. S’il a écho de ce billet et que cela lui donne l’envie de changer le surnom de ses enfants, qu’il se les gratte … il trouvera surement l’inspiration !!! Enfin, c’est juste mon avis…

Bonne semaine, à vendredi.

31 août : journée mondiale du blog


31 août : journée mondiale du blogLe mot Blog est issu du mélange entre Web et Log c’est à dire littéralement un carnet de bord sur le net.

Est-il étonnant de voir apparaître une journée mondiale du blog ?
Pour beaucoup, phénomène de société, pour d’autre simple effet de mode.

Un petit blog pour la route ?

Les Blog font parler d'eux seulement depuis quelques années en France, pourtant ils sont présents sur le net depuis quasiment le début de celui-ci. Quand, en 1990, Tim Berners Lee créé le premier site internet de l’histoire il est le premier blogger sans le savoir.

Nouveaux moyens d’expression sur le net, ils ont l’avantage de pouvoir être créés facilement.
Coups de gueules, coups de cœurs, journaux intimes, albums photos, vies privés, successions de liens… On trouve réellement de tous dans la planète blog que d'aucuns nomment d'ailleurs la blogosphère.

"Blog bless the World"

Les célébrités et les politiciens ouvrent tous leur propre Blog. Nouvelle forme de communication, outil marketing, Madonna toujours à la pointe, n’hésite pas à ouvrir son blog afin que "officiellement" tous ses fans puissent lui parler et laisser des messages directement et toujours "officiellement " c’est elle-même qui y répond. Tout cela au moment où sort un nouvel album.

Les Blogs permettent à des inconnus de devenir stars, comme Salam Pax qui au début de la guerre en Irak décrivait son quotidien à la façon d’un envoyé spécial.

Andy Warhol ne se trompait pas quand il annonçait
"A l'avenir, chacun aura son quart d'heure de célébrité mondiale "

30/08/2012

“Ses enfants encaissent mal la vindicte populaire"

1820768995_ID8025049_0-dutroux_065512_H41991_0[1b].jpgLes images de la voiture de Michelle Martin fendant la foule à Malonne mardi soir, sous les cris voire les coups de pied de manifestants en colère, ont choqué pas mal de personnes. Mais pour les propres enfants de la libérée conditionnelle, Frédéric( 28ans), Céline(16ans) et Andy(18 ans), ce fut encore plus dur à supporter. Comme nous le confie leur avocate, Véronique Elias. J’ai eu un contact avec certains des enfants (Me Elias se garde de donner leur prénom, NdlR).Toute cette actualité est une épreuve en plus à vivre pour eux. Ils encaissent mal la vindicte populaire. C’était des images pas agréables à voir.Sont-ils fâchés, ont-ils envie de se révolter? Non, ce n’est pas dans leur nature! Ils sont plutôt tristes pour leur maman. Ce n’est pas gai, il faut les comprendre. On espère que la vindicte populaire va s’estomper. Quand je vois ces images, je me dis qu’une partie de la population est moins digne que les parents des victimes. Eux ont compris que tout s’était passé dans la légalité. Vous savez, les enfants de Mme Martin comprennent la douleur des familles. J’en parle souvent avec eux. Ils ne sont pas sans sentiments. Ils ont besoin de s’exprimer. Cela fait 15 ans que je suis leur avocate. J’ai des contacts fréquents avec eux, on se parle beaucoup et cela va bien au-delà de mon métier d’avocat. Ce sont des enfants merveilleux, extraordinaires, pleins de ressources, qui me donnent envie de me battre jusqu’au bout. Lorsque Martin était incarcérée à Berkendael, Céline et Andy allaient la voir tous les deux mois. Et ils ont encore envie de la voir maintenant. La libération de Mme Martin ne change rien à cela. Maintenant, j’espère qu’ils pourront voir leur maman en toute discrétion. Pas question d’escorte policière pour eux, ils n’ont pas envie de cela. Espérons que les gens comprennent qu’ils n’ont rien à voir avec les faits reprochés à leur maman. Me Elias s’est littéralement prise d’amitié pour ces enfants devenus ados. Je m’occupe d’eux depuis si longtemps! Les plus jeunes étaient bébés. Croyez-moi, ils valent la peine qu’on se décarcasse pour eux! http://www.lameuse.be

Un ami de Michelle Martin lui conseille: "Il ne faut pas qu'elle affiche son bonheur"

IMG_4486 (Copier).JPGRecluse au couvent des Clarisses à Malonne, Michelle Martin ne vivra pas pour autant coupée du monde. Elle recevra des visites: ses trois enfants, des visiteurs de prison devenus des amis, son avocat, l’assistant de probation, sans oublier les soeurs qui l’accueillent. Simonis Boulanger, prof de religion retraité de Liège, visite Michelle Martin en prison depuis 15 ans. Il la considère comme une amie et espère la voir encore. Mais il attendra qu’un certain calme soit revenu pour prendre la direction du couvent. "Je ne veux pas déranger Michelle trop vite, dit-il. Après 16 ans passés derrière les barreaux, j’imagine qu’elle n’aspire qu’à une chose: respirer!" En tant qu’ami, il lui donnera un conseil dans une prochaine lettre. "Je lui dirai que si elle se sent plus heureuse aujourd’hui, qu’elle vive ce bonheur de façon intérieure, mais pas la peine de le crier sur les toits. Cela pourrait jeter de l’huile sur le feu et choquer certaines personnes dans la population". À lire dans nos éditions de ce jeudi: notre enquête sur ces personnes qui formeront l’entourage de Michelle Martin, dans sa nouvelle vie au couvent. http://www.lameuse.be

Le "magot" des Dutroux-Martin...

ac.250[1].jpgDepuis plusieurs semaines la polémique fait rage sur la capacité et la volonté de Michelle Martin d’indemniser les victimes. Selon nos confrères du Soir, l’huissier de Justice Thierry Romain(Malines),a fait signifier hier, sur requête du notaire Thierry Van Droogenbroeck, de Charleroi, à l’ensemble des parties civiles, l’état des comptes du couple Martin-Dutroux dressé suite aux différentes saisies entreprises depuis longtemps sur leurs biens. Le décompte effectué par le notaire établit à 51.751€ l’actif disponible ducouple de pervers. Si l’on retire les frais, il ne resterait que  22.560, 28 € à répartir éventuellement entre les victimes. Sauf si l’État, créancier prioritaire pour les frais de justice évalués à  441.681 se précipite sur ce maigre magot. Cet argent provient de la liquidation judiciaire des biens du couple, dont les 5 propriétés de Marcinelle, Sars-la-Buissière e tMarchienne-au-Pont. On a aussi récupéré l’argent de leurs comptes bancaires et l’argent saisi lors de leur arrestation du 13 août 1996. On ignorait, hier soir, si la somme résiduelle pourrait etre réellement versée aux victimes. Car il y a un autre créancier prioritaire potentiel: l’ONSS. Dutroux et Martin étaient, on s’en souvient, parvenus à se faire faussement déclarer comme handicapés et émargeaient aux allocations sociales, tout en travaillant. Une décision de justice les avait reconnus coupables d’un détournement de plus 400.000 € que l’ONSS n’a jamais perçus en retour.Bref, il n’est pas sûr que les familles des victimes touchent finalement le moindre euro de ce magot...http://www.lameuse.be