30/09/2012

Saint - Feuillen 2012

Ce lundi, reportage photo complet de la Saint Feuillen 2012 à Fosses la VilleIMG_6621 (Copy).JPGIMG_6660 (Copy).JPG

29/09/2012

Malonne: Le parcours de la flamme Malonnympique

Ce samedi à Curnolo et ce dimanche au Malpas - FontaineIMG_6375 (Copy).JPGVoir l'album en annexe

Malonne: Travaux rue du Fond

IMG_2800 (Copy).JPGLa rue du Fond a été fermée à la circulation une courte partie de la matinée de ce samedi afin de permettre le raccordement au gaz de l'école privée St Berthuin.IMG_2801 (Copy).JPG

28/09/2012

Le "Poil à Gratter" du vendredi... Vive la fête!!!

306831_436390823071628_2031541106_n.jpgRévisez et balayez devant votre porte avant de donner des leçons à un village qui organise « SA » fête annuelle. Ras le bol de lire ou d’entendre de ci de là (je préfère souvent les entendre que les lire tant j’ai du mal avec l’écriture phonétique…) !!! Oui, plein le dos d’être pris pour une sous couche habitant un village de dégénérés qui ose organiser « SA » fête annuelle malgré la présence d’une personne incongrue qui y réside ! Même les troupes folkloriques défilent sous les quolibets d’imbéciles qui viennent uniquement pour siffler le drapeau portant le nom de notre commune. C’est certainement les mêmes qui sifflent les hymnes nationaux lors de manifestations sportives où invectivent les arbitres et appellent à la haine lors de rencontres qui ont pour seul but de faire courir des gamins. Il est toujours facile de crier au loup quand le troupeau est décimé. C’est ultra simple de balancer sur les réseaux sociaux des aberrations aussi énormes que le vide de leur boite crânienne. Résultat de ces aboiements, rien …. Toujours le vide abyssal ! Malonne ne se laissera pas déstabiliser ! Et quel bonheur de pouvoir suivre chaque soir les pérégrinations de la flamme Malonnympique dans chaque quartier de l’entité. Quel plaisir de rencontrer et de prendre le verre de l’amitié avec des personnes chaleureuses et inconnues jusque là. Oui, Malonne est un village qui vit et sait vivre dignement sans vos appels aux troubles. Troubles qui mobilisent des forces de l’ordre qui se déplacent pour contenir trois pelés et quatre tondus qui ne savent pas pourquoi ils sont là… Mais comme ils ont lu (sic) ou entendu sur Facebook, ils sont là. Afin d’être clair, il est certain que le blog continuera de couvrir « l’affaire » tant que l’actualité en parlera et ce dans un strict but d’information. Pour les chasseurs de scoop et ceux qui « la » repère partout, j’ai une info exclusive !!! Elle dédicacera ses photos en string sur le parking du Lidl de Knokke le 29 février au matin. D’ici là, bonne marche de la St Feuillen à nos troupes, bonnes Malonnympiades à nos sportifs et bonne Fête au Village. Enfin, c’est juste mon avis...

Bonne semaine, à vendredi.

Malonne: Le parcours de la flamme Malonnympique

Ce vendredi Chepson, demain samedi CurnolooIMG_6337 (Copy).JPGVoir album en annexe

L'arrivée de Michelle Martin chez les Clarisses influence le nombre de débaptisations

IMG_4486 (Copier).JPGLe nombre de débaptisations avait diminué en Belgique après le pic enregistré en 2010. Mais on note un «effet Michelle Martin» ces dernières semaines. «Tout d’abord, on ne dit pas débaptisation, parce qu’une fois qu’on a reçu un sacrement, on ne peut plus le retirer», corrige le père Tommy Scholtès, porte-parole de la conférence épiscopale de Belgique. «On ne raye pas non plus le nom de la personne du registre, parce qu’il s’agit d’un acte officiel.» La personne qui choisit de sortir de l’Eglise catholique doit en faire la demande par écrit au curé de sa paroisse ou, plus directement, au diocèse dont sa paroisse de baptême fait partie. «Plus les informations fournies dans la demande sont précises, plus le traitement du dossier est rapide», souligne Raphaël Collinet, vicaire judiciaire au diocèse de Liège.Le diocèse contacte la paroisse de baptême de l’apostat et fait apposer à côté du nom un e mention, qui peut varier légèrement d’un diocèse à l’autre, mais qui précise que la personne «a fait défection de la foi et de l’Eglise catholique». «J’envoie ensuite un courrier à la personne pour lui dire que c’est fait et pour lui exposer les conséquences de son choix», précise Jean-Pierre Lorette, vicaire épiscopal du diocèse de Tournai. Les diocèses demandent souvent des frais de secrétariat, à savoir une enveloppe libellée et plusieurs timbres -six ou sept- pour assurer l’ensemble de la correspondance. Le diocèse de Liège a enregistré 67 demandes de débaptisation depuis le début de l’année, «et beaucoup font suite à l’arrivée de Michelle Martin au couvent des soeurs Clarisses à Malonne», note M. Collinet. Le diocèse de Tournai ne dispose pas encore de chiffres pour l’année 2012, mais certaines demandes mentionnent aussi Michelle Martin. Le diocèse de Namur-Luxembourg ne dispose pas de statistiques en la matière. En Flandre, on a enregistré 1.827 débaptisations en 2011, après un pic de 6.382 en 2010. «Mais rappelons aussi qu’on célèbre toujours 60.000 baptêmes par an», nuance Tommy Scholtès. Il est en outre toujours possible de revenir sur sa décision et de réintégrer l’Eglise catholique. http://www.lameuse.be