23/10/2013

LE PERE FOUETTARD ET SAINT-NICOLAS, BIENTÔT UNIS DANS LA MORT

LE PERE FOUETTARD ET SAINT-NICOLAS, BIENTÔT UNIS DANS LA MORT

Sinterklaas_zwarte_piet[1].jpgEnfants des Pays-Bas et de Belgique, cessez de trembler. Le Père Fouettard, bientôt, ne sera plus là pour vous sermonner et vous asséner des coups de martinet (à défaut de “coups de pied au cul” selon un mot devenu à la mode) en cas de mauvais comportement envers vos parents, vos professeurs et vos camarades. Vous pourrez donc chahuter, pleurer toutes les larmes de votre corps, être capricieux, ne pas écouter à l’école.

Le comité des droits de l’homme de l’ONU a pris le problème a bras-le-corps et se penchera sur la présence de Zwarte Piet aux côtés de Saint-Nicolas. Voyant dans le Père Fouettard, personnage à la peau maquillée de noir et à la perruque rappelant les coiffures afro les plus originales, des relents de colonialisme, d’aucuns entendent le voir supprimer d’une tradition au coeur de laquelle il s’insère pleinement depuis le mitan du XIXe siècle.Selon un courrier adressé par une commission du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et publié par le NRC Handelsblatt, “Zwarte Piet perpétue une vision stéréotypée du peuple africain et des personnes d’origine africaine qui apparaissent comme des citoyens de seconde zone ». C’est oublier que, selon une légende, le Père Fouettard serait noir, non parce qu’il serait d’origine africaine, mais parce qu’il précéderait Saint-Nicolas dans les cheminées afin que celui-ci ne se tachât point.

La suppression du Père Fouettard marquerait une nouvelle victoire -absurde- du politiquement correct sur une de nos traditions. Malgré son caractère -en apparence- répressif qui suscite la crainte, Zwarte Piet apparaît vite, le moment de peur passé, comme le sympathique camarade de Saint-Nicolas. Contrairement aux instances de l’ONU, les enfants ne s’y trompent d’ordinaire pas et adoptent le sympathique compagnon de leur saint préféré.

Plus généralement, la tradition de Saint-Nicolas est elle-même menacée. Dans nombre d’écoles, le grand Saint ne passe aujourd’hui même plus, pour ne pas froisser les sensibilités d’enfants n’étant pas de confession catholique. Nul ne doute qu’il se trouvera bientôt de belles âmes pour exiger sa suppression définitive du calendrier de nos têtes blondes. Le meilleur ami des enfants disparaîtra et, avec lui, une part de rêve.

GREGOIRE BRUEL - LE PEUPLE  du 20 octobre 2013

Commentaires

Sur cette lancée ce sera ensuite Noël puis Pâques, la Toussaint, etc...

Écrit par : phil | 23/10/2013

rien que des beaux souvenirs dans les années 50 et surtout dans les grands magasins de bruxelles et charleroi que du bonheur.
et que l'on ne vienne pas avec des conneries style onu
ou vas t'on s'arreter !!!! avec ces imbecilités , il y a des choses grave a traiter sur notre planete !!!!!

Écrit par : vanoudewater | 24/10/2013

L'ONU n'a-t-il vraiment rien de plus intéressant à faire??
Quand donc les idiots à la tête de ces organismes vont-ils arrêter leurs âneries,
On veut supprimer Père fouettard...et bientôt St Nicolas, Noel, Pâques..car ce sont des fêtes chrétiennes.......On en a marre!....Gardons nos coutumes et traditions!...on est en Belgique ici..

Écrit par : dwiann | 24/10/2013

Les commentaires sont fermés.